Ecran Total : Rencontre pour se libérer de l’informatique et de la gestion

Ecran total
PROGRAMME

 

Vous êtes conviés à un week-end de rencontre
pour vous libérer de l’informatique et de la gestion

les 4, 5 & 6 octobre 2013

à la Casa poblano,

15 rue Lavoisier 93100 Montreuil
Métro Robespierre
.

  Affiche Ecran total

ecran total programme

Un groupe d’éleveurs refusant le puçage de leurs bêtes, des assistantes sociales qui boycottent la mise en place d’un dispositif d’enregistrement informatique de l’intimité des personnes, des enseignants qui voient d’un même mauvais œil Base-élève et la numérisation de l’école, des soignants qui ne supportent pas que l’on essaye de contenir leurs pratiques dans un algorithme…Au carrefour de ces luttes et de ces questionnements se trouve une opposition au déploiement de l’informatique à des fins gestionnaires.

Nous perdons ces marges de manœuvres qui font que nous pouvons encore trouver du sens à nos pratiques. Nous ne souhaitons pas soumettre des relations complexes à un protocole rigide, les transformer en simple traitement de données, avec le contrôle que cela implique pour tous (tant pour les usagers que les professionnel-le-s). Quel progrès y a-t-il dans cette injonction à normaliser, à quantifier, à chiffrer, à informatiser, à ficher ? Nous refusons de croire qu’un intérêt supérieur se cache derrière ce qui s’apparente à  une logique capitaliste puissante, stimulée par des forces économiques en mal de « confiance » et en difficulté pour réguler la division toujours plus complexe des activités et du travail.

Les limites de nos réactions et de nos oppositions tiennent d’abord dans notre embarras à bien nommer et décrire ce qui nous est fait, et à se sentir en mesure de porter d’autres désirs, d’autres formes d’attentions, d’autres valeurs, d’autres logiques. Elles tiennent aussi – c’est ce dont nous nous sommes aperçus, et ce qui fonde notre démarche – d’un manque de liens entre celles et ceux qui souhaitent résister à ces évolutions.

Comment pouvons-nous nous unir pour refu­ser les incessantes compromissions qu’on nous demande au travers du management, du fichage généralisé et de l’informatique ? Voilà la question, en forme de désir, qui tramera ces rencontres.

***

Programme des trois jours

Vendredi 4 octobre
à la librairie Michèle Firk
9 rueFrançois Debergue
Montreuil
M° Croix de Chavaux

19H :
Accueil des participants au week-end autour d’un repas composé de ce que chacun-e apportera à boire et à manger.

***

Samedi 5 octobre
à la Casa Poblano
15, rue Lavoisier
Montreuil
M° Ropesbierre

 

à 9h30
Présentation des personnes et des collectifs en réflexion et en lutte. Discussion à partir des écrits des un-es et des autres échangés en amont. Qu’attendons-nous les un-es et les autres de ce week-end de rencontre ?

Possibilité d’un déjeuner végétarien et payant (plat 5/6€) sur place.

 

à partir de 14h00        
Grande réunion publique

Comment résister aux obligations de ficher, de quantifier, de gérer et d’informatiser au travail et dans nos vies ?

–    Raisons et récits de luttes des éleveurs contre le puçage de leurs bêtes

–       Saynètes des assistantes sociales contre le fichage des familles et le recueil déchainé de statistiques

–       Intervention d’un enseignant du secondaire contre le numérique à l’école

–       Raisons et récits de la lutte des 451 réunissant différents métiers du livre.

Place au débat et à la discussion.

 

à partir de 19h00
Possibilité de se restaurer deux plats (avec et sans viande) à prix libre. Boissons payantes.

Projection de deux films : Contrôle en bande organisée et Anomalies contre le puçage des bêtes. Env. 25mn

Concert :  Les Absents  punk, beat box, yukulélé, blues désertique, des mensonges, des mouettes, du cul et des présidents.
Booyo & Jenny : yukulélé, beat box, guitare, voix

 

***

 

Dimanche 6 octobre
à la Casa poblano

à 10h30
Retour sur les échanges du samedi

 

à 14h00
Discussion pratique sur les perspectives à ouvrir ensemble, les solidarités à nouer entre les différents groupes et professions : peut-on se contenter de défendre nos métiers ? Faut-il se revoir, et si oui, comment s’organiser compte tenu des distances géographiques entre nous ? Quelles actions envisager ?

***

Table de presse pendant tout le week-end.

***

Pour les besoins en hébergement dans le coin et autres questions, merci de laisser un message sur ecrantotal@riseup.net

About les 451

En 2012, des personnes travaillant dans différents secteurs des métiers du livre se sont réunies pour écrire un appel dénonçant la concentration des capitaux, l’industrialisation des professions, la séparation des acteurs et la déferlante technologique que subissent aussi les métiers du livre. Intitulé Appel des 451, le texte est paru dans Le Monde en septembre 2012, signé par des centaines de professionnels ou de lecteurs, reconnaissant là une base suffisante pour entamer des discussions sur l’avenir de nos métiers, des pratiques de lecture ou des bouleversements anthropologiques et sociaux qu’entraînent la gestion et l’informatique généralisées. Un second écrit, plus développé, répondait aux premières critiques, positives et négatives que le collectif des 451 a reçues suite à la publication de l’Appel. Ce texte, « La querelle des modernes et des modernes », tente de donner quelques pistes de réflexion pour penser l’actualité économique, sociale et technique de la chaîne du livre. Dans la perspective de mutualiser nos moyens, de créer des structures plus coopératives et de mener des actions et des réflexions, le collectif des 451 lance une invitation à participer à deux journées d’ateliers et de discussions autour de ces problématiques, les 12 et 13 janvier 2013. Y sont conviées toutes les personnes qui travaillent dans la chaîne du livre, tous les lecteurs et lectrices qui le souhaitent.
This entry was posted in General. Bookmark the permalink.